Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Visites virtuelles
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Center for Responsible Nanotechnology
Life Drop
Edge
PortAI, le portail de l'AFIA
Principia cybernetica project
Global Brain Group

31 Mai 2001
note de présentation par Jean-Paul Baquiast

Visites Virtuelles
LIEN

Gratin : Groupe de Recherches en Art et Technologies Interactives et/ou Numériques
(Research Group in Interactive and/or Digital Art and Technology)

http://www.gratin.org/index.html


 

Le site du Gratin se présente ainsi lui-même:

Ce site est dédié aux formes d'art utilisant les algorithmes comme matière première. Si actuelles et pourtant si classiques.

Systèmes - modèles - simulations - processus - cybernétique - temps réel - interactivité - intersubjectivité - comportements artificiels, psychologie artificielle, volonté artificielle, univers artificiels - génération automatique - autonomie - art génétique - autopoïesis - systèmes perceptifs - animats - entités artificielles, créatures artificielles, êtres artificiels...

Ce site consiste principalement en une liste de liens vers des sites ayant trait à l'art algorithmique dynamique (expositions, théorie, documentation d'oeuvres, technologies, critiques).

Disons tout de suite que nous sommes absolument passionnés par la découverte de ce portail, qui ouvre l'accès (des liens en entraînant d'autres) à des dizaines, peut-être une centaine de sites concernés par le domaine. On y trouve des textes et prises de position théoriques, des oeuvres en quantité, bref de quoi, en une petite journée de consultation attentive, faire d'un ignorant quelqu'un de très branché dans les arts interactifs. Seul inconvénient, mais ceci est la rançon de cela, il faut le plus souvent télécharger des plugs-in pour apprécier les oeuvres, plugs-in dont beaucoup d'ordinateurs de nos correspondants ne sont pas dotés. Mais il faut être de son temps.

Comme indiqué dans la présentation, Gratin donne aussi accès à des artistes individuels, ainsi qu'à des revues et à des expositions.

On notera que l'essentiel des références provient de ce que nous appellerons pudiquement le monde non francophone. Là encore, il faut bien consater le retard français. Peu de nos créateurs savent encore manier les ressources des réseaux et de l'informatique évolutionnaire. Certaines des créations que nous avons pu voir à Laval, durant la manifestation Laval Virtual 2001, montrent que les choses changent, mais trop lentement. Le manque de véritable créativité, quand ce n'est pas la naïveté technologique, caractérise encore beaucoup d'auteurs. Les racines du mal sont anciennes: ignorance des technologies à l'école, mépris manifesté par les élites culturelles et les marchands d'art, insuffisance tout simplement de l'accès aux ressources de l'Internet. Bref, un tableau qu'il faudra changer très vite, si l'on veut que l'interactivité ne se fasse pas uniquement au profit des autres.

Un regret, le site ne précise pas (autant que j'ai pu juger) ses tenants et aboutissants : qui fait quoi, et pourquoi ?

Mise à jour

Suite au contact pris avec l'auteur du site, nous recevons de lui ce message, qui répond à nos interrogations :

Antoine Schmitt - modérateur du site Gratin"Merci de me soumettre votre commentaire, c'est très délicat. Votre analyse soulève des points très intéressants. Je n'avais pas réalisé que la plupart des liens pointaient vers des sites non francophones. Je voudrais préciser qu'en fait, un grand nombre des sites pointés, même si ils sont en anglais, sont souvent réalisés par des français (à peu près un sur trois). Dans tous les cas, pour autant que j'ai pu en juger et pour autant que cela ait une importance, ils viennent de nombreux pays divers (Australie, Autriche, Pays-Bas, Angleterre, Allemagne) mais rarement des USA ou du Japon. Par ailleurs, je suis d'accord avec votre analyse d'un retard français, en effet, les travaux artistiques centrés sur la technologie peinent à être reconnus par les institutions artistiques françaises. Ils n'ont pas ce problème dans les autres pays, en particulier l'Europe du Nord.

Quant à "qui fait quoi et pourquoi ?" : le gratin est une action bénévole de ma part, modeste tentative de fédérer des énergies sous un nom, de questionner les formes de l'art algorithmique, de créer des liens et des réflexions, de générer des échanges. Pour l'instant c'est un simple portail, mais il a vocation à grandir et même à prendre corps dans la réalité (association 1901, exposition, colloques, etc...). Des contacts sont en cours dans ce sens. En résumé, gratin est un peu un manifeste artistique, un mème, une créature artificielle... :-)

Concernant l'inclusion du site Automates Intelligents dans le portail, il va sans dire que votre site est déjà référencé depuis quelques mois. Peut-être ne l'avez-vous pas remarqué car il se trouve dans la rubrique "Technique algorithmiques". Je l'ai mis à cet endroit plutôt que dans "Magazines" car il ne traite pas spécifiquement d'art, mais plutôt de techniques, même si votre approche est pluridisciplinaire. Peut-être devrais-je introduire un nouvelle nomenclature ("Publications scientifiques")... Qu'en pensez-vous ?

Cordialement, Antoine Schmitt"

Merci de ces précisions et bon courage. Tenez-nous au courant de vos développements. Une liste "Publications scientifiques" serait en effet utile dans votre portail, où vous pourriez effectivement nous inscrire. JPB

Automates Intelligents © 2001

 

   Sur le site
Sur le web   





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents