Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Echanges
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Billets/Articles
"Monitoring" de la planète - Les drones
NTIC et combat pour la démocratie
Privatisation de l'espace
War games at Crypto-city

20 juillet 2003
par Jean-Paul Baquiast

La mission Deep Space One

Ceux qui s'intéressent à l'espace (notamment dans la perspective d'y voir circuler des robots de plus en
plus intelligents et donc autonomes) ont suivi attentivement la mission Deep Space One (DS1) de la
Nasa.

Un documentaire bien fait en présentant la première phase (survol d'un astéroïde), a été récemment
diffusé à la télévision sur La 5. Cette diffusion est l'occasion de revenir brièvement sur une aventure
extraordinaire, qui a commencé le 24 octobre 1998 et s'est close le 18 décembre 2001.

Pour en savoir plus
DS1. Le site http://nmp.jpl.nasa.gov/ds1

Borelly, photo NasaLe projet DS1 a été entrepris en 1995 par la NASA et le JPL pour tester plusieurs nouveautés susceptibles de faciliter les prochains voyages interplanétaires lointains. Les plus importantes étaient un moteur ionique, un système autonome de navigation (Auto-Nav) et un système d'auto-réparation (Distant Agent). Ces dispositifs visent à obtenir des engins capables d'évoluer loin de la Terre, sans dépendre systématiquement de liaisons radio avec les centres de contrôle. Les délais de transmission deviennent en effet exorbitants, tout au moins dans le cadre d'une navigation ne nécessitant pas des modifications profondes de paramètres. Les divers systèmes expérimentés par la mission, notamment Auto-Nav, intéresseront les roboticiens, non seulement parce qu'ils ont constitué un pas en avant important dans le domaine de l'IA, mais parce qu'ils devraient être réutilisables dans des robots d'exploration martienne.

La mission a été placée sous la direction du Dr Marc Rayman. Elle a comporté deux phases principales. La première, du 24 octobre 1998 au 18 septembre 1999, visait l'astéroïde 1999K2 que la sonde a réussi à survoler à 22 km d'altitude, ce qui représente un exploit extraordinaire compte tenu qu'elle a du l'atteindre grâce à son système de navigation autonome (sur les étoiles), l'astéroïde n'étant pas assez lumineux pour que l'engin puisse se caler sur lui. Les 12 technologies embarquées ont été dans l'ensemble donné satisfaction, malgré de nombreux incidents et inquiétudes obligeant à des corrections. A cette distance, le retour d'informations vers la terre demandait plusieurs jours. Les images prises de l'astéroïde ont été décevantes, du à un défaut d'orientation de la caméra. Cependant, la mission est considérée comme un succès complet. C'est elle que relate le documentaire diffusé par La 5

Suite à ce premier exploit, il a été décidé d'engager une seconde mission, d'un intérêt scientifique supérieur, survoler et photographier 2 comètes, Wilson-Harrington et Borelly. La première a été atteinte en janvier 2001. Il s'agissait en fait d'une comète presque éteinte. La comète Borelly a été atteinte en septembre 2001. Il s'agissait au contraire d'une comète extrêmement brillante, d'un noyau de 4 kilomètres sur 2. Elle a été survolée à 17 kms/s soit 61.200 kms/h. à environ 2.000 km d'altitude. De nombreuses observations ont pu être faites avec succès.

Il a été mis fin à la mission le 18 décembre 2001. DS1 était encore partiellement opérationnel, mais lui assigner de nouveaux objectifs aurait été trop risqué, et inutilement coûteux.

On peut dire qu'il s'est agi pour la NASA d'un succès remarquable, au moins aussi grand et tout aussi prometteur que celui des missions Mars déjà réalisées.

© Automates Intelligents 2003

 





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents