Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Echanges
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Billets/Articles
"Monitoring" de la planète - Les drones
NTIC et combat pour la démocratie
Privatisation de l'espace
War games at Crypto-city

6 août 2002

Budget de la Recherche 2003 : diminuera, diminuera pas ?, ou les miracles d'une communicaton arbitrée...
par Jean-Paul Baquiast

1er épisode : Les médias ont annoncé de façon persistante, à la suite d'un article de Libération à partir de la fin de juillet, que le budget de la recherche scientifique allait devoir supporter en 2003 une diminution globale de 7,6%. Elle serait destinée à participer à la réduction du déficit budgétaire attendu pour les prochains exercices.

2ème épisode : Cette mesure envisagée lors de la présentation du collectif budgétaire au Parlement a été démentie dans la soirée du 6 août par le cabinet de la ministre chargée de la Recherche, en ces termes:
"Le Ministère chargé de la Recherche et des Nouvelles Technologies dément formellement que le projet de Budget Civil de Recherche et Développement 2003 soit établi sur une base de réduction rapportée de manière erronée par certains organes de presse" http://www.recherche.gouv.fr/discours/2002/budget.htm.

S'il en est ainsi, tant mieux. Mais le communiqué reste ambigu. Une réduction demeure possible.

3ème épisode : Mr Raffarin confirme que le budget de la recherche ne sera pas réduit (dépêche AFP, 10 août)
"Le premier ministre Jean-Pierre Raffarin a confirmé dans une tribune à paraître dimanche dans le quotidien Sud-Ouest que le budget de la Recherche ne serait pas réduit en 2003. La "dynamique de l'intelligence est nécessaire à la mobilisation de notre pays". "C'est pour cela par exemple qu'un budget comme celui de la Recherche ne sera pas en baisse en 2003, contrairement à certaines rumeurs", poursuit-il dans ce texte, dont certains extraits ont été publiés dès samedi par le quotidien.

S'il en est encore ainsi, toujours tant mieux. En tout cas, on se doute que les arbitrages ont dû aller bon train... Sinon, le démenti serait intervenu certainement beaucoup plus rapidement après l'annonce du journal Libération.

Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons ici que répéter ce que bien d'autres voix autorisées ont dit avant nous : la recherche scientifique est la seule façon dont un Etat dispose aujourd'hui pour préparer intelligemment l'avenir. C'est particulièrement vrai quand il s'agit de la recherche sur fonds publics, qui contrairement à la recherche-développement financée par le secteur privée, porte sur les domaines du long terme. Combien de laboratoires pratiquant la recherche fondamentale, déjà en situation précaire, devraient stopper leurs équipements, licencier ou ne pas recruter de jeunes chercheurs ? Comment par ailleurs s'inscrire de façon efficace dans les programmes européens de recherche, qui supposent des participations nationales importantes ?

Y aura-t-il y un 4ème épisode ?
A moins d'autres rebondissements, nous
en saurons maintenant plus après le Conseil des ministres du 18 septembre qui donnera une communication globale sur le budget 2003.


© Automates Intelligents 2002

 





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents