Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Echanges
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Billets/Articles
"Monitoring" de la planète - Les drones
NTIC et combat pour la démocratie
Privatisation de l'espace
War games at Crypto-city

20 Septembre 2001

par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Sur l'auto-sélection

En parcourant de nouveau le site très stimulant "Les Mutants" http://www.mutation-manifeste.net, nous tombons sur un article consacré à ce qu'ils proposent d'appeler l'auto-sélection (voir http://www.ifrance.com/mutation/autoselection.htm), c'est-à-dire (pour reprendre d'ailleurs le sous-titre de leur site), un "appel planétaire à la mutation consciente et volontaire".

Dans la pratique, nous ne pouvons que souscrire à cet appel, qui formalise en termes savants la vieille règle de ceux qui prônent le changement et s'opposent ainsi aux tenants de tous les conservatismes.

Ceci dit, il faut semble-t-il éviter ce qui pourrait être une erreur méthodologique mortelle à terme. Quelles que soient les possibilités et l'intérêt des perspectives d'auto-sélection ouvertes aujourd'hui à l'homme, elles ne résument en rien les possibilités de l'évolution darwinienne. Le concept même d'auto-sélection est en contradiction avec le processus darwinien, dont il contredit la logique (il évacue l'"idée dangereuse de Darwin", comme le disait Daniel Dennett). L'évolution darwinienne pleine et entière, pour ne pas tourner en rond, suppose d'une part que la mutation se fasse au hasard et, d'autre part, que la sélection se produise par la confrontation de la mutation à l'environnement global chaotique et imprévisible, et non pas à partir de tel ou tel critère sélectif choisi a priori.

Même si l'environnement sélectif est aujourd'hui produit en grande partie par l'activité humaine, il ne doit pas être encadré par des critères choisis par ceux-la même qui ont la volonté de muter. Sinon, encore une fois, on retrouvera à la source de la sélection tous les arguments conservateurs contre lesquels on veut justement s'élever. Pensons à ce que serait une auto-sélection organisée par des fourmis... ou par un polit-buro quelconque. La caricature cauchemardesque de l'auto-sélection serait le clônage reproductif qui nous permettrait d'obtenir un double exact de nous-même.

Quel pourrait être l'objectif à très long terme qui serait recherché par la mise en place d'un processus sélectif darwininen pur et dur, c'est-à-dire non dirigé? Si nous admettons que l'homme, bien qu'apparu par hasard, est en train de transformer par la science le cosmos dont il est une des composantes, nous ne pouvons que souhaiter donner à cette transformation toute l'ampleur possible. C'est ce que Marceau Felden appelle le principe anthropocosmique (voir pour éviter toute confusion avec un quelconque principe anthropique l'analyse que nous avons faite du travail de ce physicien). Il faut donc que les champs de variation de la machine à inventer humaine couvre la plus grande partie atteignable ici et maintenant de "l'espace des possibles". On pourra peut-être ainsi voir émerger un univers néguentropique qui se substituerait à l'univers actuel, bêtement en route, si rien d'inattendu se produit, vers une fin entropique. Bien sûr, il ne s'agit là que d'une image, mais elle nous paraît loin d'être idiote. D'où l'importance que nous devons attacher à encourager des mutations-sélections sur un mode aléatoire, afin précisément d'être certains de balayer en ratissant large cet espace des possibles.

Un des espoirs des tenants que nous sommes de l'intelligence artificielle est qu'elle fera émerger des entités mutantes ET des critères de sélection totalement inattendus. Ceci étant, il faut être réaliste. L'autosélection telle que décrite par Les Mutants se fera de toute façon (d'ores et déjà elle est pleinement à l'oeuvre) mais on peut espérer qu'elle se fera déborder en quelques endroits favorisés par une évolution artificielle qui lui échappera.

© Automates Intelligents 2001

 





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents